ARTISTE INDÉPENDANT : Comment distribuer sa musique ?

Agrégateur ou distributeur ?



De nos jours, les plateformes de streaming sont devenues de vraies INDISPENSABLES. Des plus petits au plus grands, aujourd'hui tout le monde connaît SPOTIFY, DEEZER, NAPSTER, APPLE MUSIC ou encore le plus récent YOUTUBE MUSIC.

Ces plateformes à fort potentiel sont aujourd'hui des canaux majeurs de consommation musicale et font donc parties intégrantes des sources de revenus et de crédibilité des artistes, labels et majors.

En effet, lorsqu'on est accompagné par une structure telle qu'un label ou qu'une major (oui, il y a une nuance...) il semble bien plus logique et normal de retrouver ses œuvres sur les plateformes de streaming.

Malheureusement, à ce jour, de nombreux artistes totalement indépendants ignorent encore que des solutions existent pour qu'ils puissent eux aussi vendre leur musique en ligne.

Parmi ces solutions, on distingue trois catégories mais nous avons décidé de ne vous parler que de deux d'entre elles qui ne sont autre que les distributeurs digitaux et agrégateurs :

1.Les agrégateurs :


Les agrégateurs sont des plateformes permettant de vous occuper vous-même de la distribution de vos morceaux.

La procédure est simple : il suffit de s'inscrire sur la plate-forme afin que celle-ci puisse commercialiser vos titres.

Généralement, il est possible de vendre à l'album, à l'EP ou au single. La plateforme se rémunère quant à elle par des frais de mise en ligne ou par une commission sur les ventes.

Le point positif est que ce type de plateformes autonomise et permet de gagner énormément de temps. Malheureusement, il n'y a pas souvent de services complémentaires et donc pas de suivi.

Il existe un bon nombre d'agrégateurs. Cependant, nous avons un penchant pour la formule ROCKSTAR de la plate-forme iMusican Digital qui vous permet de distribuer votre musique sur +250 plateformes dans le monde, le tout avec un paiement unique à vie, sous votre propre label et sans commission. Le bon deal !

Attention : veillez à renouveler vos abonnements annuels, notamment sur la plate-forme TuneCore qui est très utilisée. Certains se retrouvent très souvent étonné de voir leur projet retiré des plateformes du jour au lendemain.

Quelques exemples d'agrégateurs : TuneCore, Wiseband, Ditto Music, Spinnup, JTV Digital, CD Baby, ...

2.Les distributeurs digitaux :



Les distributeurs digitaux sont généralement des entreprises qui proposent des services plus performants que ceux des agrégateurs.

En effet, au-delà de la vente de vos titres, ceux-ci proposent des services complémentaires. Ils vous accompagnent dans la commercialisation de vos œuvres mais ont également la capacité d'élaborer une stratégie digitale et marketing adaptée. Ils sont également en mesure de vous conseiller techniquement et juridiquement parlant.

Les distributeurs digitaux sont de bons prestataires pour les artistes ayant des projets à fort potentiel mais également pour les labels de moyenne envergure.

Quelques exemples de distributeurs digitaux :

Believe Digital, Idol, …

Notez que ces plateformes sont parfois sélectives afin d'offrir des services personnalisés et de qualités.

Espérant que ce petit article vous sera utile !

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout